La nourriture apporte de nombreux composants, dont les nutriments, qui renforcent le système immunitaire et favorisent une défense efficace contre les agents pathogènes. Dans le contexte sanitaire actuel, la qualité de notre alimentation est primordiale non seulement pour nous protéger des formes graves de COVID-19, mais aussi pour améliorer l’efficacité du vaccin contre la COVID-19, en particulier chez certains groupes de personnes à risque.

À l’heure actuelle, les scientifiques s’accordent à dire que le fait d’avoir un microbiote intestinal en bonne santé est un élément crucial dans la santé et le bienêtre de l’individu. À défaut d’une définition claire de « bonne santé », de nombreux experts recommandent d’augmenter notre consommation d’aliments fermentés contenant des bactéries vivantes.

Selon la Celiac Disease Foundation, la maladie cœliaque toucherait 1 % de la population mondiale. Pour marquer la Journée internationale de la maladie cœliaque, GMFH a interviewé le Dr Elena Verdú de l’université McMaster, au Canada, sur les aspects clés concernant la maladie.

La composition du microbiote intestinal dépend largement de ce que vous mangez. Les résultats d’une étude récente, portant sur plus de 1 000 personnes, ont démontré qu'un régime alimentaire équilibré et nutritif favorise un microbiote intestinal en bonne santé et un meilleur état de santé, tandis qu'un régime alimentaire riche en aliments ultra-transformés, en sucres ajoutés et en sel, favorise un type de microbiote intestinal associé à une mauvaise santé métabolique.