Le microbiote intestinal change au cours de la vie et le style de vie le maintient en forme

Le vieillissement est un processus physiologique ; il se traduit par des changements observables à l’œil nu (apparition de rides, cheveux qui blanchissent, changement dans la stature ou la posture…) ou moins observables (une plus grande fragilité). Notre appareil digestif, et notre microbiote, sont également soumis à des changements dus au vieillissement, changements qui ne sont pas toujours faciles à détecter. Notre alimentation et la génétique déterminent, en grande partie, la composition et les fonctions exercées par nos bactéries intestinales, dont les origines, rappelons-le, remontent à la naissance.

La manière dont le bébé nait, d’une part, et est nourri, d’autre part, (allaitement ou biberon) sont des facteurs décisifs qui façonnent le microbiote intestinal au début de la vie. Le microbiote intestinal des nouveau-nés se caractérise par une faible diversité. Il est surtout dominé par les bifidobactéries dont la composition en termes d’espèces est propre à chaque enfant. L’augmentation de la diversité du microbiote intestinal est liée à la diversification de l’alimentation (introduction de fruits et légumes, farines de céréales et d’aliments riches en protéines). Vers l’âge de 3 ans, le microbiote intestinal de l’enfant ressemble à celui d’un adulte.

Des médicaments (tels que les antibiotiques, des antidouleurs, ou les traitements contre le diabète) ainsi que les régimes occidentaux peuvent provoquer de fortes perturbations du microbiote intestinal, ce qui donne lieu à un profil de microbiote intestinal différent avec des conséquences pour la santé que le commun des mortels aura parfois du mal à appréhender.

Après 60 ans, la diversité du microbiote intestinal commence à diminuer et se caractérise par une variabilité considérable chez les individus, ce qui rappelle le modèle observé pendant l’enfance.

La bonne nouvelle est que le mode de vie peut pallier les changements du microbiote intestinal dus au vieillissement. Des scientifiques irlandais ont découvert que l’endroit où vivent ces adultes vieillissants et leur style de vie à cet endroit déterminent en grande mesure la diversité de leur microbiote intestinal.

Les personnes âgées qui vivent chez elles et sont prises en charge par du personnel soignant présentent une plus grande diversité de leur microbiote intestinal, les suivent celles qui fréquentent un hôpital de jour ou de rééducation. Les personnes vivant dans des résidences de longue durée présentent la plus faible diversité de microbiote. Un microbiote intestinal moins varié est également associé à un déclin de la santé.

L’importance du mode de vie pour limiter les changements du microbiote intestinal liés au vieillissement est aussi corroborée par une seconde étude qui a prouvé que la composition du microbiote intestinal de personnes âgées en bonne santé qui vivent dans certaines provinces rurales et urbaines en Chine est très similaire à celui de personnes saines dans la trentaine issues de ce même groupe de population.

Il existe un lien entre un vieillissement sain, un microbiote et un intestin en bonne santé. À la lumière de ces découvertes, le fait de maintenir, lorsque nous vieillissons, la diversité de notre microbiote intestinal grâce à un style de vie et à un régime sains pourrait être un bon indicateur d’un vieillissement en bonne santé, de même que rester actif et bien dormir sont des indicateurs de bien-être.

 

Cet article est une adaptation du post “Gut microbiota from cradle to grave: does age or lifestyle matter more?” rédigé par Paul Enck et Kristina Campbell pour le site web Science Trends

References:

Shao Y, Forster SC, Tsaliki E, et al. Stunted microbiota and opportunistic pathogen colonization in caesarean-section birth. Nature. 2019; 574(7776):117-21. doi: 10.1038/s41586-019-1560-1.

Guaraldi F, Salvatori G. Effect of breast and formula feeding on gut microbiota shaping in newborns. Front Cell Infect Microbiol. 2012; 2:94. doi: 10.3389/fcimb.2012.00094.

Rodríguez JM, Murphy K, Stanton C, et al. The composition of the gut microbiota throughout life, with an emphasis on early life. Microb Ecol Health Dis. 2015. doi: 10.3402/mehd.v26.26050.

Hollister EB, Riehle K, Luna RA, et al. Structure and function of the healthy pre-adolescent pediatric gut microbiome. Microbiome. 2015; 3:36. doi: 10.1186/s40168-015-0101-x.

Bian G, Gloor GB, Gong A, et al. The gut microbiota of healthy aged Chinese is similar to that of the healthy young. mSphere. 2017; 2(5). doi: 10.1128/mSphere.00327-17.

Claesson MJ, Jeffery IB, Conde S, et al. Gut microbiota composition correlates with diet and health in the elderly. Nature. 2012; 488(7410):178-84. doi: 10.1038//nature11319.

Avatar
GMFH Editing Team