À propos de Andreu Prados

Andreu Prados est pharmacien et diététicien-nutritionniste (B.Sc.). Rédacteur scientifique spécialisé en microbiote intestinal et probiotiques, il travaille également en tant que conférencier et conseiller en nutrition et santé. Retrouvez Andreu sur Twitter @andreuprados

La nourriture apporte de nombreux composants, dont les nutriments, qui renforcent le système immunitaire et favorisent une défense efficace contre les agents pathogènes. Dans le contexte sanitaire actuel, la qualité de notre alimentation est primordiale non seulement pour nous protéger des formes graves de COVID-19, mais aussi pour améliorer l’efficacité du vaccin contre la COVID-19, en particulier chez certains groupes de personnes à risque.

Au quotidien, le microbiote intestinal est exposé et modifié par une série de facteurs, dont l’alimentation est l’un des plus importants. De nouvelles découvertes de l’American Gut Project ont révélé que la source d’eau potable figure parmi les facteurs clés contribuant à expliquer la variation du microbiote intestinal.

On a longtemps cru que le microbiote intestinal de l’enfant atteignait une structure similaire à celle des adultes à l’âge de 3 ans. Mais voilà que de récentes études suggèrent que la communauté intestinale de microorganismes continue d’évoluer chez les préadolescents et les jeunes de 20 ans.

Le terme « synbiotique », moins connu que les termes « probiotique » ou « prébiotique », est né en 1995. Un groupe de chercheurs en a actualisé la définition en 2019. Découvrez pourquoi les synbiotiques sont bien plus qu’une simple combinaison de probiotiques et prébiotiques et en quoi ils peuvent être bénéfiques pour la santé.

Nous savons déjà que les microorganismes vivants, lorsqu’ils sont consommés en quantités adéquates, ont un effet bénéfique sur la santé de l’hôte. Maintenant, les scientifiques ont arrêté une première définition consensuelle pour les cellules microbiennes inanimées et/ou leurs composants et ont clarifié la manière d’en tirer profit.

La composition du microbiote intestinal dépend largement de ce que vous mangez. Les résultats d’une étude récente, portant sur plus de 1 000 personnes, ont démontré qu'un régime alimentaire équilibré et nutritif favorise un microbiote intestinal en bonne santé et un meilleur état de santé, tandis qu'un régime alimentaire riche en aliments ultra-transformés, en sucres ajoutés et en sel, favorise un type de microbiote intestinal associé à une mauvaise santé métabolique.

Les aliments fermentés suscitent un intérêt grandissant auprès des chercheurs et des consommateurs. Peu d'aliments modernes contiennent une quantité significative de bactéries vivantes et les aliments fermentés constituent aujourd'hui une exception. Que savons-nous de l'influence de ces bactéries d'origine alimentaire sur notre microbiote intestinal et notre santé ?