L’impact du mode de naissance sur la santé des adultes

Une étude publiée par la revue Canadian Medical Association Journal affirme que le mode de naissance (par les voies naturelles ou par césarienne) influence le développement du microbiote intestinal chez les nouveau-nés et pourrait conditionner l’état de santé de l’adulte qu’ils deviendront.

Des chercheurs canadiens ont étudié le développement des bactéries intestinales – microbiote – de nouveaux-nés en fonction des circonstances de leur naissance, pour évaluer comment celles-ci pourraient influencer leur santé à l’âge adulte. Ces analyses ont montré que la naissance par césarienne modifie la colonisation du microbiote intestinal du nouveau-né car elle empêche le contact direct avec le microbiote maternel. Selon l’équipe responsable de ces recherches, la naissance par césarienne pourrait augmenter le risque d’être atteint de certaines maladies, comme, par exemple, l’asthme, l’obésité, le diabète ou des allergies, à l’âge adulte.

Comme nous l’avons déjà expliqué dans ce blog, les bactéries présentes dans l’intestin jouent un rôle essentiel dans la santé de l’homme, en contribuant à des fonctions clés telles que la digestion des aliments et la stimulation du développement du système immunitaire, entre autres. Les chercheurs participant à cette étude se sont demandés comment se forme le microbiote intestinal pendant les premiers mois de la vie et quels sont les facteurs qui pourraient modifier ce processus. Pour cela, ils ont analysé, selon leur mode de naissance et leur alimentation, les données relatives à 24 enfants en bonne santé, inclus dans la cohorte de l’Étude longitudinale canadienne du développement salutaire chez l’enfant (CHILD), représentatifs de la population canadienne.

Cette étude a aussi comparé les effets d’une alimentation du nourrisson par des formules infantiles et ceux de l’allaitement, et en a conclu que ce dernier pouvait préserver la santé du nouveau-né et réduire les risques de contracter certaines maladies.

GMFH Editing Team