Un nouveau guide international pour aider les médecins de soins primaires à traiter les symptômes gastro-intestinaux légers par les probiotiques

guiaSelon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), les probiotiques sont « des microorganismes vivants, qui lorsqu’ils sont consommés en quantités adéquates, ont un effet bénéfique sur la santé de l’hôte. » Les probiotiques sont aussi utilisés pour la prévention et le traitement des symptômes digestifs liés aux altérations ou aux déséquilibres du microbiote intestinal (la communauté bactérienne présente dans nos intestins)  tels que les ballonnements et les inconforts digestifs, entre autres.

Pour l’heure, et malgré les nombreuses informations disponibles sur les probiotiques, les professionnels de la santé peinent à choisir le probiotique le mieux adapté à chaque situation. Ceci est dû au fait que le terme « probiotiques » recouvre un large éventail de souches bactériennes et d’autres microorganismes. Et il ne faut surtout pas oublier que les effets bénéfiques des probiotiques sont souche et dose-dépendants : ils se produisent pour une quantité précise et un type de bactérie spécifique, et ne sont pas extrapolables aux autres souches.

La Société Européenne de Soins Primaires en Gastroentérologie (ESPCG-European Society for Primary Care Gastroenterology), a décidé de réagir face à ces difficultés en publiant un guide international basé sur de solides preuves scientifiques, et qui inclut 32 probiotiques utiles aux soins de certains symptômes gastro-intestinaux légers chez les adultes. Le guide se fonde sur les résultats obtenus par 37 études scientifiques de haut niveau.

Ce nouveau guide, présenté lors de la Semaine de Gastroentérologie Européenne, tenue au mois d’octobre à Berlin (Allemagne), détaille la formulation et les doses de probiotiques adaptées à chaque cas. Il identifie, entre autres, des microorganismes efficaces pour la prévention de la diarrhée associée aux antibiotiques, ou pour atténuer les symptômes globaux du Syndrome du colon irritable (SCI), en améliorant la qualité de vie des patients. « Nous sommes persuadés que notre guide s’avèrera très utile pour le travail quotidien des médecins, et que les patients s’en bénéficieront considérablement », explique le Professeur Pali Hungin, de l’ Université de Durham (Royaume-Uni) et coauteur de la publication.

Nous nous réjouissons de la parution de ce nouveau guide, qui permettra sans doute aux professionnels des soins de santé primaires d’améliorer leurs connaissances sur l’utilisation des probiotiques dans le traitement des symptômes gastro-intestinaux légers.

GMFH Editing Team