Le microbiote intestinal est un domaine de recherche en constante évolution et qui suscite l’intérêt croissant des médias et de la société. En témoigne la profusion d’articles, parus dans la presse, et de programmes télé et radio portant sur le rôle qu’il pourrait jouer sur notre santé physique, voire psychologique. Une série lancée tout récemment par la BBC a retenu notre attention.

BBC Radio 4 a consacré une série de trois épisodes de 30 minutes au microbiome humain, qu’elle surnomme, « l’étrange monde invisible de notre nous non humain ».

Le programme s’intéresse, en particulier, au rôle clé du microbiote intestinal qui influence notre santé depuis la naissance. Il est présenté comme une porte ouverte sur le cerveau avec la possibilité à terme d’améliorer la santé mentale. Cette série essaie, par ailleurs, de répondre à la question : comment moduler le microbiote intestinal pour rester en bonne santé ou combattre les maladies chroniques ?

Pas le temps de regarder un épisode en entier ? BBC offre de courts extraits comme, par exemple, celui concernant l’alimentation et la santé intestinale : « Foods to boost your beneficial bugs (Des aliments pour stimuler vos bonnes bactéries) », dans lequel Tim Spector, professeur d’épidémiologie génétique et directeur du projet British Gut, explique l’influence de l’alimentation sur le maintien d’un microbiote sain. Il présente ensuite quelques aliments ayant la capacité de stimuler et entretenir la diversité microbienne de l’intestin, tels que les probiotiques ou les aliments fermentés.

Un second extrait, « How do bugs in early life colonise us? (Comment les bactéries nous colonisent-elles en début de vie ?) »  se penche, lui, sur un sujet autour duquel les dernières recherches tendent à modifier la vision des chercheurs. Saviez-vous que certaines bactéries de la mère, déjà dans le placenta, commencent à coloniser le bébé avant même sa naissance ?

D’autres interviews invitent à la réflexion, en particulier celle de John Cryan du APB Microbiome Centre à Cork (Irlande), qui explique le rôle des microbes sur les comportements sociaux, ce que nous connaissons sous le nom d’axe intestin-cerveau.

Les trois épisodes sont accompagnés d’articles (certains d’entre eux sont disponibles ici et ici). Nous découvrons ainsi que Ruth Ley, Directrice du Département de science du microbiome à l’institut Max Planck (Allemagne) et le Pr Rob Knight, de l’Université de Californie, à San Diego, s’accordent à dire que « nous sommes environ 43 % humains ».

Au fur et à mesure que la science du microbiote intestinal avancera et dévoilera son rôle essentiel dans le maintien de la santé, nous continuerons à offrir à nos lecteurs des publications récentes afin de les aider à mieux connaître cet extraordinaire domaine. Restez connectés à Gut Microbiota for Health !

GMFH Editing Team