L’intérieur de notre intestin est comparable à une forêt tropicale : un écosystème riche, diversifié et débordant de vie, dont les microorganismes qui le composent se disputent les ressources comme les nutriments et l’espace. Chez les personnes en bonne santé, un équilibre délicat est maintenu, avec des bactéries bénéfiques surpassant en nombre les bactéries à l’origine de maladies. En revanche, lorsque les bactéries nocives commencent à prendre le dessus, il peut se produire un déséquilibre, et il est logique de se demander si la consommation de probiotiques ou de prébiotiques pourrait contribuer au rétablissement de cet équilibre. Cette infographie de l’Association Scientifique Internationale pour les Probiotiques et les Prébiotiques (ISAPP) offre certaines réponses à cette question légitime.

En premier lieu, l’infographie explique la différence entre probiotiques et prébiotiques. Les probiotiques sont des organismes vivants, lesquels, consommés en quantité suffisante, confèrent des bénéfices à la santé de l’hôte. Il pourrait s’agir de bactéries déjà présentes naturellement dans et sur notre corps, mais pas nécessairement. D’ailleurs la plupart sont apportés par les aliments, en particulier les produits laitiers fermentés. Les prébiotiques, quant à eux, sont simplement des aliments, principalement des fibres, destinés aux bactéries bénéfiques présentes dans notre intestin.

Probiotiques et prébiotiques peuvent-ils améliorer le microbiote intestinal ?

Concernant les prébiotiques, les scientifiques en sont convaincus. Les prébiotiques ont en effet démontré qu’ils induisent la croissance du nombre de bactéries bénéfiques, ce qui participe à l’amélioration de la santé.

Qu’en est-il des probiotiques ? Les probiotiques peuvent influencer le microbiote intestinal quand ils transitent à travers le tractus gastrointestinal en utilisant des mécanismes similaires à ceux de nos bactéries natives pour améliorer notre santé. Les probiotiques peuvent également impacter notre microbiote intestinal indirectement, en influant sur notre système immunitaire, par exemple.

Pour plus d’informations sur les probiotiques, vous pouvez également consulter notre infographie sur le sujet.

 

Megan Mouw
Megan Mouw
Megan Mouw est licenciée en microbiologie par l’Université McGill, au Canada. De son expérience au sein du centre médical de l’Université de Californie (UCSF), à San Francisco, est née sa passion par le rôle du microbiote intestinal dans le maintien de la santé et du bienêtre. Elle poursuit en ce moment des études de Microbiologie et Toxicologie Environnementale à l’Université de Californie, à Santa Cruz, d’où elle souhaite partager son amour pour la science à travers ses articles.