Les gènes ne sont pas les seuls facteurs liés à l’apparition des MICI. Les autres sont moins évidents, mais tout aussi importants pour trouver la réponse à comment prévenir et traiter ces maladies. Un nouveau rapport, « Gut microbiota and inflammatory bowel disease » (Microbiote intestinal et maladies inflammatoires chroniques de l’intestin), publié par la plateforme Gut Microbiota for Health Experts Exchange.