De preuves suggèrent qu'un microbiote intestinal déséquilibré peut jouer un rôle dans la résistance à l'insuline chez des patients atteints de diabète de type 2 (DT2) et il est prouvé que l'activité physique a des effets positifs sur le microbiote intestinal et le métabolisme.

Interviewé lors du Sommet Mondial de la Santé du Microbiote Intestinal, Eric Martens, chercheur à l’Université du Michigan, explique pourquoi la lecture et la compréhension des étiquettes alimentaires des différents types de fibres sont compliquées pour la plupart des gens.

Les chercheurs pensent que le microbiote intestinal joue un rôle essentiel dans la manière dont les fibres bénéficient à la santé, et ce, essentiellement grâce à des messagers moléculaires, les acides gras à chaine courte (AGCC).

Les acides gras à chaîne courte

14 Juil 2016

par GMFH Editing Team

Grâce aux recherches, nous en savons chaque fois plus sur la façon dont ces molécules profitent à la santé en se déplaçant dans l’organisme.