Le microbiote intestinal, communauté composée de cent mille milliards de microorganismes logés dans notre appareil digestif et qui remplit des fonctions vitales pour notre santé, ne cesse de nous offrir de nouveaux et fascinants contenus.

Le professeur  Magnus Simrén, chercheur de l'Université de Göteborg (Suède), est le président du comité scientifique de la Fédération Européenne de Gastroentérologie (United European Gastroenterology - UEG). Il a assisté  au 4e  Sommet Mondial sur le microbiote intestinal et la santé, au cours duquel nous avons eu l’occasion de l’interviewer au sujet de ce syndrome.

Les résultats de l’étude, parues dans le numéro d’octobre du magazine mBIO ont mis en évidence un déséquilibre du ratio entre les deux groupes de microorganismes les plus nombreux dans l’intestin humain (Bacteroides et Firmicutes) en faveur des premiers, tandis que la charge et la diversité bactériennes [globales] restaient similaires chez les patients et le groupe de contrôle.

L’étroite relation entre la santé et le microbiote intestinal est bien connue depuis des décennies, autant que l’importance  d’une alimentation équilibrée pour maintenir une population de bactéries intestinales équilibrée et diversifiée.