Alimentation & Microbiote

L’influence de l’alimentation sur le microbiote intestinal

La nourriture que nous consommons joue un rôle essentiel dans le maintien de la diversité et du fonctionnement correct de notre microbiote intestinal.
Le dicton « nous sommes ce que nous mangeons » peut parfaitement s’appliquer au microbiote intestinal, étant donné que ce que nous consommons nourrit également les quelque cent-mille-milliards de bactéries logées dans notre système digestif. De ce fait, une alimentation variée et équilibrée s’avère essentielle.

Les aliments que nous mangeons jouent un rôle essentiel dans le maintien de la diversité et le bon fonctionnement de nos microbiote intestinal.

Les prébiotiques et les probiotiques sont deux des éléments les plus étudiés dans le domaine du microbiote intestinal. Ces deux substances sont réputées pour leurs effets bénéfiques sur le microbiote intestinal qui, à son tour, influence diverses fonctions de l’organisme telles que la digestion, ce qui explique que les spécialistes soulignent l’importance d’inclure autant les uns que les autres dans notre régime alimentaire, afin de promouvoir un microbiote sain.

Prébiotiques

Le concept de prébiotiques, parfois dénommés fibres fermentables, fut introduit en 1995 par Gibson et Roberfroid. Ils les définirent comme les substances non digestibles de la nourriture qui induisent un effet physiologique bénéfique sur l’hôte en stimulant de manière sélective la croissance ou l’activité d’un nombre limité de bactéries autochtones bénéfiques pour la santé1. Les prébiotiques peuvent se trouver naturellement présents dans la nourriture ou y être rajoutés (produits fonctionnels).

Les prébiotiques sont présents de manière naturelle dans certains fruits et légumes tels que l’ail, les oignons, les poireaux, les asperges, les artichauts, les tomates, les bananes, les prunes et les pommes ; les graines et les céréales comme le son, et dans certains fruits à coque tels que les amandes. D’où l’importance des fruits, légumes et céréales pour une alimentation équilibrée.

Comme dans de nombreux autres domaines, l’équilibre et la variété sont deux facteurs clés au moment de consommer des produits prébiotiques. En effet, bien qu’une alimentation riche en fibre apporte de nombreux bénéfices aux bactéries intestinales, un excès de fibre pourrait néanmoins conduire à des gênes et des ballonnements intestinaux chez certaines personnes.

Pour en apprendre davantage sur les prébiotiques, veuillez consulter la fiche d’information fournie par l’ Association Scientifique Internationale pour les Probiotiques et les Prébiotiques (International Scientific Association for Probiotics and Prebiotics – ISAPP).

Probiotiques

L’Organisation Mondiale de la Santé définit2 les probiotiques comme des microorganismes vivants qui, lorsqu’ils sont administrés en quantités adéquates, produisent un bénéfice pour la santé de l’hôte.

Au cours de leur progression dans le système digestif, ces microorganismes résistent partiellement au processus de la digestion. Ils rapportent de nombreux bénéfices à l’organisme, y compris le maintien du confort digestif et la régulation du système immunitaire3. Les probiotiques contribuent en outre à l’équilibre du microbiote intestinal lorsque celui-ci a été soumis à une alimentation pauvre, des infections, des traitements antibiotiques ou autres facteurs externes tels que le stress4.
De nombreux probiotiques proviennent de bactéries traditionnellement utilisées pour la fermentation des aliments. Actuellement, un grand nombre d’essais cliniques pertinents (bien conçus) sur les probiotiques ont été menés. Les probiotiques les plus couramment étudiés appartiennent à deux genres : Lactobacillus et Bifidobacterium, mais d’autres microorganismes, dont Enterocoques et Streptocoques, ont aussi été analysés.

Ces études ont prouvé que, par le biais de différents mécanismes, certaines de ces espèces bactériennes contribuaient à maintenir une bonne santé digestive, raison pour laquelle les experts5 se sont accordés à les considérer comme des probiotiques6. Certaines de ces espèces bactériennes se retrouvent également dans différents aliments (yaourts ou laits fermentés) ou des compléments alimentaires.
Pour en savoir plus sur les probiotiques, veuillez consulter la fiche d’information fournier per l’ Association Scientifique Internationale pour les Probiotiques et les Prébiotiques (International Scientific Association for Probiotics and Prebiotics – ISAPP) ou la Recommandation pratique sur les probiotiques et les prébiotiques de l’ Organisation mondiale de Gastroentérologie.


1 Gibson GR, Roberfroid MB. Dietary modulation of the human colonic microbiota: introducing the concept of prebiotics. J Nutr. 1995 Jun;125(6):1401-12. PMID


2 Health and Nutritional Properties of Probiotics in Food including Powder Milk with Live Lactic Acid Bacteria, Report of a Joint FAO/WHO Expert Consultation on Evaluation of Health and Nutritional Properties of Probiotics in Food including Powder Milk with Live Lactic Acid Bacteria, Cordoba, Argentina, October 1-4,200


3 http://www.loveyourtummy.org/


4 Moheb Costandi, Microbes on Your Mind, Scientific American Mind 23, 32 (2012).


5 http://espcg.eu/wp-content/uploads/2013/09/ENGLISH-LEAFLET-ESPCG-2013-Consensus-Guidelines-on-Probiotics.pdf


6 http://www.gutmicrobiotaforhealth.com/definition-probiotics-twelve-years-later-6455